Le cycle de l’eau, le cycle naturel le plus puissant sur Terre, se trouve perturbé par les activités humaines et ses émissions de GES. Des voix s’élèvent aujourd’hui pour stabiliser le climat en modifiant nos activités humaines. Cette journée Ideas laboratory a pour but de présenter aux partenaires les mécanismes qui régissent le cycle de l’eau sur la planète et de voir comment ces connaissances pourraient être utiles pour mieux intégrer le cycle de l’eau à une échelle locale et appliquée à un territoire.
4 experts participeront à cette journée
Sophie SZOPA  présentera le contexte global du Changement climatique et les conclusions du chapitre sur le cycle de l’eau des derniers travaux du GIEC.

Samuel MORIN présentera les évolutions en termes de neige et de glace.

Pascal MAUGIS  présentera les changements des niveaux hydrologiques des mers et des océans.

Freddy REY présentera son travail sur la gestion des milieux aquatiques et les actions possibles en tant qu’acteur territorial.

Pour celles et ceux qui viendront en présentiel, merci de répondre à benedicte.almozini@cea.fr avant le 10 mai.

Cet évènement s’adresse aux membres d’Ideas Laboratory. Pour plus d’informations, contactez frederic.descombes@cea.fr.

Présentation des experts :

Sophie utilise des modèles numériques pour étudier la chimie de l’atmosphère et ses impacts sur le climat et sur la qualité de l’air. Ces 3 dernières années, elle s’est investie dans l’évaluation des connaissances des bases physiques du changement climatique et a coordonné un des chapitres du 6 e et dernier rapport du GIEC.

Samuel travaille sur la physique de la neige, la météorologie, le climat de montagne et les risques naturels associés. Il est auteur principal du chapitre “Montagne” du Rapport Spécial Océan & Cryosphère du GIEC, publié en 2019.

Les travaux de recherche de Pascal portent sur les échanges d’eau et de chaleur entre le sol, la végétation et l’atmosphère à l’échelle des processus physiques et des modèles climatiques. Il est expert sur les impacts du changement climatique sur l’état et les usages de l’eau et a copiloté le projet Explore 2070 sur sa partie hydrologique.

Ses thématiques de recherche concernent le rôle de la végétation et des ouvrages de génie végétal dans le contrôle de l’érosion et de la sédimentation en montagne. Il occupe aujourd’hui la Présidence de la Commission de Gestion des écosystèmes et celle du Groupe de travail sur les Solutions fondées sur la nature au sein du Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.